De l’ère industrielle à notre ère, des progrès formidables ont été faits en matière de qualité de vie et de bonheur au travail. Selon l’historienne Anne-Sophie Bruno, la notion de « bonheur au travail » est très récente, puisqu’elle date des années 2000. Comment la définir ?

Etre heureux, c’est « vivre beaucoup d’émotions positives comparativement aux émotions négatives ». Un sondage datant de 2016 fait sur un échantillon de 200 000 personnes montre que 75% des français sont heureux dans leur travail et que 53% y prennent même du plaisir. Le temps, où travail résonnait avec pénibilité paraît loin.

Cette évolution n’est pas étonnante au regard des efforts que font les entreprises, afin d’améliorer la qualité de vie de leurs employés. A tel point, que des certifications comme « happy at work » constituent à la fois une consécration pour les entreprises et un gage de bien-être pour ses futurs employés.

Les clés d’une entreprise heureuse

La rémunération est un facteur important pour un employé, car c’est celui-ci qui pousse le travailleur à mettre à disposition son physique et son intellect au service d’une entreprise. Cependant, la paie ne fait pas tout. Selon une étude de l’Université de Priceton, à partir d’un certain montant, une hausse de la rémunération n’agit quasiment plus sur le bonheur du travailleur. C’est pourquoi, il convient au manager d’actionner d’autres leviers, pour rendre ses employés heureux. Ainsi, l’entente, la valorisation et l’engagement sont des valeurs à cultiver en entreprise.
L’entente est importante car des collaborateurs en bon termes seront plus heureux au travail. C’est pourquoi, de nombreuses entreprises organisent pour leurs employés des activités « teambuilding ». Le « teambuilding » en entreprise peut se définir comme l’ensemble des activités proposées aux salariés dans le but de les rassembler et leur faire prendre conscience que le collectif, sera plus fort que la somme des individualités. Ainsi, certaines entreprises organisent des séances de paintball, des escape games, des cours de cuisine… etc

Valoriser ses employés

La valorisation est importante car pousse à l’engagement. Le travailleur a besoin de tendre vers un but par l’intermédiaire de son travail. Ainsi, valoriser le travail d’un salarié lui rappelle que sa contribution à l’entreprise permet l’atteinte un objectif, à savoir le bon fonctionnement de l’entreprise. Ceci vient par conséquent le responsabiliser, faisant naître un sentiment d’engagement pour le salarié qui va réaliser son importance au sein de l’entreprise.

Cette prise de conscience vient créer de nouveaux rôles au sein de la fonction RH. En effet, certaines entreprises créent des postes spécialement pour assurer la pérennité du bonheur de leurs salariés. En s’octroyant, par exemple, les services d’un chief hapiness Officer. Le CHO est en charge du bonheur des salariés. Son objectif est de créer une entreprise plus responsabilisante avec des valeurs fortes, auxquelles les salariés et nouveaux talents vont vouloir s’attacher.

Les bienfaits d’une entreprise heureuse

Des chercheurs de l’université de Warwick au Royaume-Uni ont constaté que les personnes heureuses au travail étaient environ 12% plus productives. Shawn Anchor, auteur de The Happiness Advantage, a quantifié les avantages d’une entreprise heureuse : les ventes ont augmenté de 37%, la productivité de 31% et la précision des tâches de 19%, sans parler de l’amélioration de la santé et de la qualité de vie du personnel.

En pleine reprise économique, les offres d’emplois se font de plus en plus nombreuses. S’il y a au moins autant de demandes d’emploi que d’offres, chaque entreprise souhaite que les meilleurs éléments rallient son écurie. La qualité de vie au travail demeure un levier puissant afin de conquérir les bons profils.

 

Sources :
https://www.loptimisme.com/bonheur-travail-utopie-necessite/
https://www.la-croix.com/Economie/France/Anne-Sophie-Bruno-Le-bonheur-travail-notion-assez-recente-2017-03-16-1200832284
https://www.capital.fr/votre-carriere/a-quoi-servent-les-chefs-du-bonheur-en-entreprise-1178045
https://www.lexpress.fr/emploi/gestion-carriere/emploi-le-bonheur-au-travail_1202814.html
https://www.rhinfo.com/thematiques/management/engagement/bonheur-et-performance
https://www.lexpress.fr/emploi/gestion-carriere/l-homme-passionne-par-son-travail-n-a-pas-le-sentiment-de-travailler_1147914.html
https://www.intercom.com/blog/why-happiness-at-work-really-matters/
https://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/ressources-humaines/bien-etre-au-travail/0301491464170-pour-ou-contre-le-chief-happiness-officer-320108.php